Accueil>...>Les aides de la MDPH>Scolarisation enfants>La scolarisation en classe ordinaire

La scolarisation en classe ordinaire

LaCDAPH (La Commission des Droits de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) est une instance créée par la loi du 11-02-2005 pour " l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ". Elle est chargée de prendre les décisions d’attribution des prestations et d’orientation des personnes handicapées (enfants et adultes). Elle remplace ainsi la Commission Départementale de l’Education Spéciale (CDES) et la Commission Technique d’Orientation et de Reclassement Professionnel (COTOREP). ) peut décider, après évaluation des besoins par l’équipe pluridisciplinaire, d’attribuer un temps d’accompagnement pour la scolarisation de l’élève handicapé par uneaide humaine (Il s'agit de l'aide apportée par une personne physique q'uelle soit salariée directement de la personne handicapée, d'un service ou intervenant au titre d'aidant familial. ) individuelle ou une aide humaine mutualisée.

La mise en oeuvre de ces décisions de la CDAPH concernant les auxiliaires de vie relève de la compétence de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale (DSDEN).

Le site de laDSDEN (service déconcentré du ministère de l’éducation nationale chargé de mettre en oeuvre le système éducatif du premier degré – écoles élémentaires – à l’échelon départemental.) : http://www.ac-bordeaux.fr/ia33/

L'aide humaine individuelle ou mutualisée peut intervenir sur le temps scolaire, en concertation avec l’enseignant ou en dehors des temps d’enseignement (inter-classe, restauration).

Son intervention doit permettre à l’élève de participer aux activités de la classe, de l’aider dans la réalisation des tâches scolaires sans se substituer à l’enseignant.

Sa participation peut aussi être nécessaire pour les sorties de classe, occasionnelles ou régulières.
L’aidant peut aussi accomplir des gestes techniques ne requérant pas une qualification médicale ou para-médicale particulière.

ATTENTION! L'aidant ne se substitue jamais à l'enseignant. Il intervient pendant le temps passé par l’enfant dans l’établissement scolaire, et ne peut pas se rendre au domicile de l'élève.

L’aidant participe au suivi des Projets Personnalisés de Scolarisation (PPS), dans la mesure du possible.