Le Choix PCH / ACTP-ACFP

L’Allocation Compensatrice Tierce Personne (ACTP-ACFP) / L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Quelles conditions de passage vers laPCH (La prestation de compensation est une aide financière, versée par la Collectivité Départementale, destinée à compenser les besoins liés à la perte d'autonomie des personnes handicapées.) ?

Droit d'option pour les bénéficiaires d’allocations compensatrices :ACTP (L'allocation compensatrice pour tierce personne est une prestation d'aide sociale versée par la Collectivité Départementale. Elle s'adresse aux personnes handicapées dont le taux d'incapacité est au moins de 80 % et qui ont besoin de l'aide d'une autre personne pour les actes essentiels de la vie. Cette allocation, qui a été remplacée en 2006 par la prestation de compensation du handicap, ne concerne plus que les personnes qui la percevaient déjà et qui ont choisi de la conserver.) et ACFP

La PCH ne peut pas se cumuler avec l'allocation compensatrice.
Cependant, les personnes percevant une allocation compensatrice peuvent, sans limite d'âge, bénéficier de la prestation de compensation à la place de cette allocation. Pour cela, à chaque renouvellement ou révision de leur droit à prestation, elles peuvent choisir d'opter pour conserver l’allocation compensatrice ou demander le bénéfice de la PCH.

ATTENTION! Le choix de la PCH est irréversible.

Condition de remplacement de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA)

La PCH n’est pas cumulable avec l’APA (allocation destinée aux personnes agées en perte d'autonomie)

A partir de 60 ans, les personnes qui remplissent les conditions pour prétendre à l’APA, peuvent choisir entre le maintien de la PCH ou le bénéfice de l’APA lors du renouvellement de leur droit.

 

Les conditions de remplacement de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Une personne bénéficiaire de l’APA peut prétendre à la PCH si sa situation répondait aux critères d’ouverture du droit à  la PCH avant l’âge de 60 ans.