Se divertir

L’accessibilité (L’accessibilité permet l’autonomie et la participation des personnes ayant un handicap, en réduisant, voire supprimant les discordances entre leurs capacités, leurs besoins et leurs souhaits, d’une part, et les différentes composantes physiques, organisationnelles et culturelles de leur environnement, d’autre part. L’accessibilité requiert la mise en oeuvre des éléments complémentaires, nécessaires à toute personne en incapacité permanente ou temporaire pour se déplacer et accéder librement et en sécurité au cadre de vie ainsi qu’à tous les lieux, services, produits et activités. La société, en s’inscrivant dans cette démarche d’accessibilité, fait progresser également la qualité de vie de tous ses membres.) constitue l’une des priorités de la loi du 11 février 2005. En posant le principe de l’accès « à tout pour tous », elle reconnaît aux personnes en situation de handicap le droit à participer à tous les domaines de la vie sociale. La culture, les sports, les loisirs en font partie. Les progrès réalisés pour faciliter l’accessibilité aux personnes handicapées contribuent au bien être de tous.

C’est cette notion très large de l’accessibilité qui doit se concrétiser dans les domaines de la culture, des sports et des loisirs. L’Etat, les collectivités territoriales et les associations sont de plus en plus engagés dans cette démarche. La création de centres de ressources, la nomination de coordonnateurs ou de référents, la publication de guides, la signature de protocoles ou de conventions, sont ainsi des réalisations qui traduisent cette dynamique.

Car se "divertir" est souvent synonyme de difficultés quotidiennes et récurrentes pour les personnes handicapées et implique systématiquement une logistique lourde. Ces problèmes sont dus notamment au déficit d’aménagements multiples : accessibilité aux transports en commun, aux espaces urbains, aux services publics, ainsi qu’aux loisirs : sport, culture... Les pouvoirs publics intègrent progressivement ces aménagements dans leurs politiques publiques.

L’accès à un loisir sur son lieu de vacances peut également nécessiter :

De plus en plus d'acteurs du monde sportif, touristique et culturel se mobilisent pour recenser et faire progresser l'offre de loisirs accessibles à tous.

Consulter les autres rubriques